MULTIMEDIA - LES GESTES DE PREMIERS SECOURS


Avec le concours de Femme actuelle et des Sauveteurs Secouristes Parisiens, Formatlan vous propose de découvrir ces courtes vidéos vous permettant de découvrir quelques gestes simples de premiers secours afin de faire face à :

N'hésitez pas à partager ces vidéos au plus grand nombre afin de diffuser à vos proches, amis ou collaborateurs ces gestes simples qui pourraient sauver plusieurs milliers de vies chaque année. Seuls 7 % de la population Française est formée aux gestes de prompt secours (formation SST - Sauveteur Secouriste du Travail, PSC1 - Prévention et secours civique de niveau 1), ce qui a un impact immédiat et direct sur les taux de survie lors d'un arrêt cardiaque notamment. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos formations aux premiers secours en entreprise et leurs modalités de mise en place, n'hésitez pas à NOUS CONTACTER.

Remerciements à Diane Mottez - Prisma Presse (Femme actuelle).



La Protection d'un accident
L'accident de la route 


Lorsque survient un accident, la priorité du secouriste qu'il soit dans la rue ou au travail (
SST) est de protéger la zone dangereuse afin d'éviter le sur-accident. L'objectif cette action PRIORITAIRE est de se mettre sois même en sécurité, mais aussi les autres personnes (badauds, collègue, famille) et enfin si la situation le permet, les victimes et blessés. 

Cette action parfois simple (écarter un couteau, éteindre une machine en fonctionnement, couper l'électricité) ou plus longue et complexe (Poser un triangle de signalisation, créer et baliser un périmètre de sécurité ...) est nécessaire et vitale pour la bonne suite de l'intervention et le respect de la chaine des secours.


N'hésitez pas à partager cette vidéo à vos amis, proches et collègues.



Arrêter un saignement abondant 
L'hémorragie


La zone de l'accident étant sécurisée et si la victime saigne abondamment, le secouriste qu'il soit dans le cadre privé ou au travail (SST) doit, le plus vite possible stopper l'hémorragie en comprimant la plaie à l'aide d'un sac plastique ou un gant pour protéger sa main.

La victime sera ensuite allongée pour limiter les risques de perte de connaissance et réchauffée avec des vêtements ou une couverture. Bien évidemment, la compression manuelle qui est permanente ne devra en aucun cas être relâchée.
Afin d'alerter le SAMU ou porter secours à une autre victime en l'absence de témoins, le secouriste (SST, PSC 1 ou simple citoyen) pourra éventuellement poser un pansement COMPRESSIF avec les manches d'un sweat, une écharpe, un collant, un C.H.U [...], serré autour de la plaie.



N'hésitez pas à partager cette vidéo à vos amis, proches et collègues.



La victime présente une brûlure


La zone de l'accident étant sécurisée et si la victime consciente présente une brûlure, le secouriste qu'il soit dans le cadre privé ou au travail (SST) doit la refroidir au plus vite avec de l'eau. 

La victime sera au mieux assise, le secouriste 
(SSTPSC 1 ou simple citoyen) fera ruisseler de l'eau, sans pression sur la brûlure. Contrairement aux idées reçues, il est préférable que l'eau soit tiède afin de limiter la baisse de la température corporelle.

Une crème réhydratante dite "anti-brûlure" sera ensuite appliquée sur la rougeur. Si des petites cloques apparaissent, il ne faut surtout pas les percer et attendre quelques jours qu'elles disparaissent afin d'éviter les infections secondaires. 

Si les cloques sont importantes ou si la peau est "carbonisée", le secouriste appellera immédiatement les secours (SAMU - centre 15) pour un avis médical.

 

N'hésitez pas à partager cette vidéo à vos amis, proches et collègues.



Le saignement des orifices naturel
L'hémorragie extériorisée


Un saignement des orifices naturels peut provenir d'une lésion de l'orifice, de son conduit ("tuyauterie") ou d'une hémorragie interne. Cela en fait quelque chose de grave et nécessite donc dans la plupart des cas un avis médical en urgence.

La victime sera assise (saignement de la bouche, du nez) ou allongée (saignement des parties basses du corps), le secouriste 
(SSTPSC 1 ou simple citoyen) fera tout pour favoriser l'écoulement du sang vers l'extérieur du corps. 

L'appel aux services de secours (SAMU - Centre 15) sera immédiat, excepté pour les saignements modérés du nez à la condition qu'ils soient spontanés (non provoqué par un choc), durent moins de 10 minutes et que la victime se ressente aucune sensation de malaise. Dans ce cas, la victime se mouchera fortement et maintiendra une compression ferme de ses narines, ce qui permettra l'arrêt du saignement en quelques minutes.  

N'hésitez pas à partager cette vidéo à vos amis, proches et collègues.


 



Créé avec Créer un site
Créer un site